Über Le CyKlop

Gefolgt von: 0 Mitgliedern
Le CyKlop installe dans les rues des villes son personnage à l'oeil unique, en référence aux créatures fantastiques de la mythologie grecque. Il s'inspire des archétypes de l'art populaire, de la BD, du manga, des toys... Son personnage emprunte autant au monde des jouets (Lego, Playmobil...) qu'à l'Art africain, au règne animal ou aux mythologies populaires... En marge des panneaux de signalétique ou de publicité dont la ville est saturée, il s'inscrit dans l'espace public de manière originale, gratuite et universelle au détour d'une rue, d'un parc ou d'un monument... Le public est toujours conquis, sans distinction d'âge ou de classe sociale. Un projet invasif, où la multiplicité dans l'espace urbain de ces personnages/jouets, génère une nouvelle minorité à laquelle chacun peut s'identifier. Le CyKlop se réapproprie l?espace public et porte ainsi un regard ludique sur notre société. C'est pour moi une façon d'interpeller les gens sur la manière dont ils vivent leur ville, comment ils appréhendent l'espace urbain. Nos cités sont polluées de signes, mais dénuées d'art visuel. La fantaisie n'a pas sa place face aux enseignes, à la publicité ou à la signalétique : j'essaie de réintégrer un peu de cette fantaisie dans la ville. C'est aussi important de voir les gens sourire et discuter au contact de mon travail.

Über Le CyKlop

Gefolgt von: 0 Mitgliedern
Le CyKlop installe dans les rues des villes son personnage à l'oeil unique, en référence aux créatures fantastiques de la mythologie grecque. Il s'inspire des archétypes de l'art populaire, de la BD, du manga, des toys... Son personnage emprunte autant au monde des jouets (Lego, Playmobil...) qu'à l'Art africain, au règne animal ou aux mythologies populaires... En marge des panneaux de signalétique ou de publicité dont la ville est saturée, il s'inscrit dans l'espace public de manière originale, gratuite et universelle au détour d'une rue, d'un parc ou d'un monument... Le public est toujours conquis, sans distinction d'âge ou de classe sociale. Un projet invasif, où la multiplicité dans l'espace urbain de ces personnages/jouets, génère une nouvelle minorité à laquelle chacun peut s'identifier. Le CyKlop se réapproprie l?espace public et porte ainsi un regard ludique sur notre société. C'est pour moi une façon d'interpeller les gens sur la manière dont ils vivent leur ville, comment ils appréhendent l'espace urbain. Nos cités sont polluées de signes, mais dénuées d'art visuel. La fantaisie n'a pas sa place face aux enseignes, à la publicité ou à la signalétique : j'essaie de réintégrer un peu de cette fantaisie dans la ville. C'est aussi important de voir les gens sourire et discuter au contact de mon travail.

Interessen

Favoriten0
Abos0