Identifiant Scald invalide.

AppArtAward : des oeuvres d'art pour smartphones et tablettes

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

AppAward 2015 : l'appel à contribution est ouvert! Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, le ZKM organise le AppAward qui récompense les meilleures applications dans les domaines de l'innovation artistique, l'art sonore, le jeu et la communauté. Les applications primées ainsi que certaines qui ont particulièrement retenu l'attention des organisateurs sont ensuite présentées dans le cadre d'une exposition itinérante. L'année dernière, ARTE Creative était membre du jury. Voici un petit compte rendu du palmarès 2014!

Les applications sont regroupées en quatre catégories : art sonore, "crowd art" pour les applications multi-utilisateurs et/ou appelées à être utilisées à plusieurs dans un périmètre limité et public, une catégorie "innovation" et une catégorie art/science. Sur les 112 applications envoyées, 35 ont été présélectionnées. Les lauréats ainsi qu’une sélection d’applications seront exposés tout d’abord au ZKM à partir du 16 juillet puis dans différentes villes du monde grâce au Goethe Institut.

Petit aperçu des lauréats

A commencer par la catégorie "art sonore", très représentée avec plus de 27 applications en compétition. L’application qui remporte le prix est "Geometric Music" et a été développée par Superbe - une jeune agence de Namur. "Geometric Music" permet d’enregistrer des sons puis de les triturer à l’envie  en temps réel.  Les sons enregistrés sont traduits en formes géométriques - rond, triangle, carré - chaque côté est paramétrable : normal, reverse, muet... Le volume sonore est géré par la position des formes sur l'écran. Ludique et simple, l’application est aussi particulièrement intuitive et fait la part belle aux expérimentations. "Tout l’intérêt d’une application artistique consiste dans le fait de se tenir loin des évidences et de la facilité. Il faut qu’elle stimule la créativité, qu’elle entraine l’utilisateur loin des sentiers battus" déclare Peter Weibel, directeur du ZKM et membre du jury.

Dans la catégorie "Crowd art", avec ses 18 applications en lice, c’est "Lasact" qui remporte le prix et une place de choix dans l’exposition. "Lasact" permet de diriger un faisceau lumineux géant sur une façade ou une surface. Cette application est multi-utilisateurs et collaborative. Une fois téléchargée, elle signale au participant qu’il a la main sur le faisceau lumineux par le biais d’une image (un chat surfant sur un arc en ciel). Pendant un court laps de temps, l’heureux participant peut ainsi diriger la trajectoire du laser en bougeant son smartphone ou sa tablette comme s’il s’agissait d’une manette, la main passe ensuite de manière aléatoire à un autre détenteur de l'application. Le résultat final est une performance collective, l’élaboration en temps réel d’une sculpture lumineuse dynamique. "Lasact met en lumière le travail collectif qui génère une œuvre en évolution permanente, une création qui née sur place, ne vit que le temps de la performance et  n’est  pas reproductible" argumente Chiara Passa, artiste et membre du jury.

Dans la catégorie "Art/Science" , le prix est attribué à "Sablo", une application développée par le sud-africain Uys. "Sablo" explore la frontière nébuleuse entre ordre et chaos. L'application réagit au toucher et construit des figures selon le modèle de Bak-Tang-Wiesenfeld utilisé en physique théorique pour  capturer le comportement de nombreux systèmes dynamiques non-linéaires. "Inspiré du "jeu de la vie " de Conway, "Sablo" traduit de manière artistique la visualisation des automates cellulaires. Les variations disponibles semblent au premier abord simples mais permettent de lancer un incroyable et interminable flux de visuels interactifs" argumente Ted Davis - artiste, designer et professeur à l'école de design de Bâle.

Le prix de la catégorie "Innovation Artistique" est quant à lui décerné à "Last Clock". Bien que cette œuvre de Jussi Ängeslevä et Ross Cooper existe depuis de nombreuses années sous forme d’installation muséale, l’innovation vient de la parfaite transcription de l’œuvre en application. "Last Clock" permet de fixer le temps qui passe en images sous une forme circulaire qui rappelle une horloge et fonctionne par secondes, minutes, heures. Une forme de visualisation qui reste abstraite, une mémoire des 60 dernières secondes, 60 dernières minutes, des douze dernières heures de ce qu’à capter la caméra de votre tablette ou smartphone.  

A voir dans l’exposition:

Art+Science
Sablo
Space Time

Crowd Art
LASACT
Drei

Sound Art
Geometric Music
Cells
Vidibox
Phonopaper

Künstlerische Innovation
Last Clock
Windosill
In Limbo
Sandcam

Liens : 

Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe
App Art Award 2014
Geometric Music
AppArtAward sur Facebook

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine