60 secondes mobiles et interactives

Anonymous
60sec_rs_fr.jpg

Voici les gagnants de l’appel à projets 60 secondes mobiles et interactives !

L’hiver dernier ARTE, l’Office National du Film du Canada (ONF) et l’International Documentary Film Festival Amsterdam (IDFA DocLab) ont lancé un appel à projets à destination des créateurs de l’interactif. Le défi à relever ? Créer une expérience traitant de la mobilité, et exploitant les fonctionnalités du téléphone mobile. Aujourd’hui, nous vous dévoilons les 10 projets sélectionnés. Mais tout d’abord, un mot du jury…

Le mot du jury

Comment soutenir les artistes qui proposent de nouvelles formes de création et de narration à l’ère numérique ? Comment faire émerger les meilleures idées pour la création de courtes œuvres interactives adaptées à nos appareils mobiles omniprésents ? Il n’y a pas d’app pour ça…

C’est pourquoi, récemment, ARTE, l’ONF et l’IDFA DocLab nous ont enfermés, nous, un jury de neuf artistes, producteurs et programmateurs de médias interactifs, dans un local à Montréal pendant toute une journée.

Ensemble, nous avons examiné les nombreuses propositions reçues d’un peu partout dans le monde pour l’appel à projets 60 secondes mobiles et interactives. Nous avons passionnément débattu de certaines des plus belles idées et des utilisations les plus étranges de nos appareils mobiles et des technologies interactives. Collectivement, ces créateurs démontrent un incroyable raffinement artistique et technique, particulièrement considérant les règles très (très) strictes de cet appel à projets.

En fin de compte, après avoir été forcé de laisser de côté de trop nombreux favoris, le jury s’est entendu sur une liste finale de dix projets gagnants, que l’ONF et ARTE accompagneront en production. Outre un nombre déterminé de projets français et canadiens, le jury a choisi des projets d’artistes du Nigéria, des Pays-Bas, de Taïwan, de Belgique, d’Israël et d’Argentine.

Certains d’entre eux vous feront danser, d’autres vous feront rire, et, nous l’espérons, d’autres encore vous feront même reconsidérer la relation que vous entretenez avec votre téléphone, avec vous-même et avec le monde qui vous entoure. Le jury a très hâte de suivre la réalisation de ces projets jusqu’à leur sortie au DocLab de l’IDFA, à Amsterdam, en novembre… et dans la foulée sur tous les navigateurs de vos smartphones !

Le jury présidé par Caspar Sonnen (IDFA DocLab, Amsterdam) était composé de neuf pointures internationales de haut-niveau – Jepchumba (Digital Africa, Nairobi), Ziv Shneider (artiste, New York), Myriam Achard (Centre PHI, Montréal), Marie Berthoumieu (ARTE France, Saint-Denis), Jouke Vuurmans (Media Monks, New York), Florent Maurin (The Pixel Hunt, Paris), Julia Kaganskiy (New Museum, New York) et Hugues Sweeney (ONF, Montréal).


Et maintenant, les gagnants !

Rebecca Lieberman et Julia Irwin (États-Unis)

Rebecca Lieberman est une conceptrice multidisciplinaire et artiste.

Julia Irwin est une artiste en nouveaux médias, chercheuse et cinéaste expérimentale.

Laura Juo-Hsin Chen (Taiwan)

Laura Juo-Hsin Chen 陳若昕, est une artiste, une conceptrice d’interactions et une programmatrice graphique venant de Taipei, à Taiwan.

Ifeatu Nnaobi et Chinenye Nnaobi (Nigéria)

Ifeatu Nnaobi est une artiste indépendante qui utilise la technologie et les médias numériques pour questionner les inégalités sociales au Nigéria.

Chinenye Nnaobi étudie actuellement les technologies de l’information à la Queensland University of Technology, à Brisbane, en Australie.

Nicolas S. Roy, Rebecca West et Catherine D’Amours (Canada)

Nicolas S. Roy est le cofondateur et le directeur artistique de Dpt., un studio numérique spécialisé en expériences immersives et en narration interactive.

Rebecca West est une conceptrice-rédactrice spécialisée dans les industries créatives numériques.

Catherine D’Amours est une artiste multidisciplinaire, conceptrice graphique et directrice artistique. Depuis 2014, elle est cofondatrice et directrice artistique du studio de design Nouvelle Administration.

Dries Depoorter (Belgique) et David Surprenant (Canada)

Dries Depoorter est un artiste et un créatif numérique qui vit en ligne, en Belgique. Il est formé en électronique et a étudié les arts médiatiques à Gand. La majorité de son travail concerne Internet, la vie privée, l’identité en ligne et la surveillance.

David Surprenant, développeur, est un passionné de technologie. Il aime apprendre et explorer, chaque jour, ce nouveau monde qu’est l’Internet.

Sara Kolster (Pays-Bas) et Nirit Peled (Israël)

Sara Kolster, directrice et designer d’interactions indépendante, se spécialise en narration numérique. Elle réalise des histoires interactives, et plus particulièrement autour de thématiques sociales et engagées.

Nirit Peled est une documentariste et une artiste indépendante s’intéressant particulièrement à l’espace public en lien avec les nouvelles technologies, mais également en lien avec les nouveaux mouvements sociaux et politiques.

Bram Loogman (Pays-Bas) et Joaquin Wall (Argentine)

Bram Loogman est cinéaste et concepteur de logiciels.

Joaquin Wall est artiste et cinéaste.

Lucille Cossou, Rémy Bonté-Duval (France) et Gabriel Dalmasso (Brésil)

Gabriel Dalmasso se consacre à l'audiovisuel, notamment à la conception sonore et à la composition pour les jeux vidéo, le cinéma et les films d’animation.

Lucile Cossou est ingénieur en traitement du signal. Elle travaille les interfaces homme-machine et la reconnaissance de gestes.

Rémy Bonté-Duval est un graphiste. Touche-à-tout, il varie les pratiques, de l’illustration au code créatif, en passant par la photographie argentique.

Marc-Antoine Jacques et David Mongeau-Petitpas (Canada)

Marc-Antoine Jacques est depuis novembre 2012 cofondateur de Folklore, un atelier de création de contenu numérique collaboratif. Il est aussi illustrateur pour des magazines papier, comme Infopresse, Urbania et L’actualité.

David Mongeau-Petitpas est cofondateur et développeur de l’atelier de création Folklore. Il s’efforce de mettre la technologie au service de l’histoire tout en utilisant des possibilités ou des mélanges inattendus afin de surprendre.

Théo Le Du Fuentes, en collaboration avec Ex Nihilo (France)

Théo Le Du Fuentes, alias Cosmografik, est un auteur et réalisateur spécialisé dans l’interactif et le jeu vidéo.

Pour rappel, les 10 règles de cet appel à projets et son règlement :

10 règles créatives

Votre projet...

1 Est une expérience de 60 secondes.
2 Traite de la mobillité et exploite les différentes fonctionnalités du téléphone. 
3 Fonctionne dans le navigateur du téléphone. Pas d'applis natives. 
4 Intègre les données personnelles et les médias sociaux dans l'histoire. 
5 Encourage la navigation intuitive. Nous n'avons pas besoin de menu. 
6 N'est pas un film. 
7 Utilise du son. 
8 Est accessible à un auditoire international. 

Vous...

9 Possédez ou avez libéré tous les droits sur tous les éléments créatifs ou technologiques.
10 Brisez l'une des règles créatives (de 4 à 8) et expliquez pourquoi.

Pour télécharger les modalités complètes de participation, c'est ici.

Le Jury

Caspar SonnenIDFA DocLab
Ziv Schneiderartiste nouveaux médias
Jouke VuurmansMediaMonks
Julia KaganskiyNew Museum
Myriam AchardCentre PHI
Florent MaurinThe Pixel Hunt
Jepchumba – Artiste numérique et curateur africain
Marie BerthoumieuARTE
Hugues SweeneyONF

Commentaires (0)