PORTFOLIO REVIEW 2015 : OLEKSANDR KURMAZ

La misère sociale au format publicitaire : Sasha Kurmaz donne à voir l’invisible

ARTE Creative

Une étude récente sacrait Vienne comme la ville ayant la meilleure qualité de vie au monde. Et pourtant, dans la capitale autrichienne, il y a aussi des sans-abri. C’est ce que dénonce le street artist Sasha Kurmaz à travers une série de photos, Make The Invisible Visible.

La publicité incarne l’idéal déformé et mercantile de notre quotidien. Originaire d’Ukraine, Sasha Kurmaz déconstruit la réalité artificielle de la publicité en siphonnant le pouvoir de persuasion des panneaux lumineux. Pour mieux attirer l’attention sur les dysfonctionnements sociaux. Il détourne les publicités du centre-ville de Vienne, se taillant ainsi un espace urbain d’exposition sur mesure pour sa série "Make The Invisible Visible". Finis les mannequins photoshopés : les flâneurs se retrouvent face à face avec les sans-abri viennois. La rue se transforme en un espace d’expérimentation ouvert, où l’artiste observe les réactions des passants. Au cœur de cette démarche, une interrogation fondamentale : comment la société et les autorités réagissent-elles à la représentation de la misère sociale ?

Début 2015, Sasha Kurmaz a reçu le ARTE Creative Award, distinction remise chaque année à deux espoirs de la photographie lors du Portfolio Review à Düsseldorf. Cette manifestation ouverte à tous réunit 15 photographes invités à présenter leurs travaux devant un jury international composé de curateurs, directeurs de musées, éditeurs et artistes.

Liens
Sasha Kurmaz
Interview avec Sasha Kurmaz
• Gagnants du ARTE Creative Award 2015: Vendula Knopová, Jiehao Su
• Gagnants du ARTE Creative Award 2014: Maurice van Es, Oliver Hartung, Christian Kryl 

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine