Saving Face

Comment intégrer le toucher dans la sphère numérique? "Saving Faces" un projet de Karen Lancel et Hermen Matt

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

Quelle place pour le toucher dans notre monde ultra connecté où une grande partie des relations s’effectuent par écrans interposés ? Avec leur installation "Saving Face" le duo d’artistes Karen Lancel et Hermen Matt tentent d’apporter de la sensualité dans les données.

Si les médias sont peu à peu devenus une extension de notre corps, comment y intégrer les gestes qui communiquent la confiance, l’amitié comme une poignée de main, une bise, une accolade ? Ce sont ces questions que Karen Lancel et Hermen Matt ont souhaité poser sur une place publique de Dessau avec leur installation "Saving Faces". Les deux artistes travaillent sur les thèmes de la sphère privée, l’identification et la transparence dans les technologies de communication. Ils créent des espaces de rencontres physiques en réseau, le tout dans l’espace public. "Saving Faces" permet de scanner son visage, de l’activer en en touchant les différentes parties (nez, joues, front) afin de les faire fusionner avec les visages des précédents participants. Chaque visage vient s’ajouter aux précédents créant un "visage collectif" généré par le toucher.

Crédits vidéo : ©2013 Public Art Lab, pendant le festival Bauhausfest 2013, Dessau. Prise de vue : Eric Siebert, Gregor Baumann ©2013 Karen Lancel & Hermen Maat

Liens
Connecting Cities
Karen Lancel/Hermen Maat

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine