Atelier A. #43 : Fayçal Baghriche

Fayçal Baghriche interroge nos systèmes d'identification, entre détournement et poésie

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

L'oeuvre de Fayçal Baghriche (dé)montre l'évidence, si souvent invisible à nos yeux.

Avec humour, légèreté, jouant sur le décalage et l'ellipse, l'artiste intervient dans l'espace urbain de notre quotidien : métro, quai de gare, carrefour, place. Les lieux choisis et les objets détournés sont aisément identifiables, le geste élémentaire et précis, l'artifice léger. Si les performances filmées ont mis en scène et en exergue le rôle social de l'artiste (Le marché de l'emploi, Ma déclaration de septembre, Philippe), ses photographies objectives de salles de prière musulmanes (Musallat), le champ d'étoiles qu'il extrait de bannières nationales et recompose sur fond bleu (Epuration élective), la représentation d'une réplique délabrée de la Mecque dans le désert de Ouarzazate (Kaaba), ou l'accrochage de vingt-huit drapeaux en berne, ne donnant à voir que la dominante rouge de leur composition (Enveloppements), interrogent avec humilité et efficience les notions d'identité, subjective ou collective, et la quête d'appartenance, sociale, politique, religieuse des individus. Une oeuvre composite qu'unifie le langage, minimal et poétique, et dont on peut se délecter d'être constamment surpris, interpellé, déconcerté et séduit.
 


Liens :

• Le site de Fayçal Baghriche

 

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine