MARFA - Adam Bork

"I [art] Marfa", exilés artistiques au Texas 4/5

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

Chaque jeudi, du 19 juin au 17 juillet, ARTE Creative vous propose un nouvel épisode de la web-série "I [art] MARFA". Les réalisateurs Sébastien Carayol et Katie Callan vous emmènent, le temps de cinq chansons, à la rencontre d’exilés artistiques, directeur de musée, mécène, artiste ou entrepreneur, installés à Marfa, un haut lieu de l'art contemporain mondial en plein désert texan.

Donald Judd, artiste conceptuel new yorkais, était fatigué. Fatigué de New York, de son milieu muséal de caricature, fatigué de ne jamais pouvoir exposer son travail comme il l'entendait -sans restriction de place ni de temps.

Dans les années 60, Donald Judd, devenu malgré lui l'un des papes du minimalisme, s'est souvenu du petit village de Marfa, en plein désert du West Texas, à trois heures de la civilisation, un bled anachronique où l'on ne croisait alors que les militaires de Fort DA Russell et une poignée de cowboys latinos : le paradis pour Judd, qui s'y installe et s'attelle sans le savoir à la très longue naissance d'une nouvelle capitale mondiale de l'art contemporain.

Dans le sillage de la fondation monumentale en pleine rocaille qu'il bâtira jusqu'à sa mort, en 1994, Judd entraînera toute une scène d'artistes, d'intellectuels, d'aventuriers-réfugiés attirés par ce village unique au monde.

Qu'ont donc trouvé ici, en plein désert, tous ces "Marfiens" d'aujourd'hui ? Que reste-t-il en eux de l'héritage Judd ? Ils sont directeur de musée, mécène, artistes ou entrepreneurs : en interrogeant par bribes les vies de cinq de ses habitants, "I [art] MARFA" dessine la carte postale singulière d'un bout de désert texan que rien ne prédestinait, a priori, à tant d'étrangeté.

Episode 4 : Adam Bork, Entrepreneur

Adam Bork est un homme de fulgurances. On n'en attendait pas moins de la part de celui qui inventa le "Marfa-lafel", et qui n'est jamais tout à fait sûr du nombre exact de voitures vintage (aux portières frappées du nom de son restaurant ambulant) qu'il possède en ville et qu'il prête à ses amis-bernard l'hermites passant de l'une à l'autre au fur et à mesure qu'elles tombent en panne.

Sous ses faux airs de "dude" rescapé d'une casse auto, depuis le dôme géodésique où il réside en lisière de ville, le génie multicartes est désormais un leader de l'entreprenariat local : tablant économiquement sur la nouvelle "faune" artistique de Marfa, il a lancé les concepts du food truck Food Shark, de la cafétéria-galerie Future Shark et du Grilled Cheese Parlor. Comment marchent les affaires à Marfa quand on ne fait pas que de l'art ? Laissons dans ce 4e épisode l'ante-Donald Trump nous dévoiler quelques ingrédients de sa recette. 

"I [art] MARFA" sur ARTE Creative

Episode 1 : Rob Weiner, Directeur associé de la Fondation Chinati

Episode 2 : Julie Speed, artiste

Episode 3 : Fairfax Dorn, Directrice de Ballroom Marfa

Episode 5 : Sam Schonzeit, artiste
jeudi 17 juillet

Les réalisateurs :
Katie Callan et Sébastien Carayol, couple américano-narbonnais de 39 ans, partagent leur temps entre Marseille et Los Angeles, traquent les sujets à connotation underground ou méconnue du grand public. Avant de réaliser des films artistico-documentaires ("Skateboard Concerto" pour ARTE Creative), en télévision (Tracks sur ARTE, Entrée Libre sur France 5) ou le docu­mentaire en 2011 via leur film "Fées des Bious" (France 3), ils travaillaient en freelance pour la presse écrite (Libération, Next, L’Equipe Ma­gazine, Intersection, etc)

Produit par :
Petit Dragon, en association avec ARTE France

Liens :
Food Shark
Katie Callan

Commentaires (0)