Die Idee des Jahres -  Little sun

L'idée de l'année : lampe solaire, insecte-drone et un outil de décision en crowdsourcing

Portrait de Martin Dunkelmann
Martin Dunkelmann

ARTE Creative a demandé à cent personnalités du monde de l’art et de la culture quelle était l’idée de l’année. Nous vous présentons chaque mois dix idées décalées, radicales et particulièrement innovantes. Une idée en vidéo, neuf idées sous forme de texte. Nulle chimère ni utopie, mais des œuvres, produits et services tout à fait concrets issus de l’économie de l’art, de la culture et de la création. Et vous pouvez participer : écrivez-nous (#ideedesjahres, #ideedelannee) pour nous dire quelles idées vous ont particulièrement impressionnés cette année ! Cette websérie est réalisée en collaboration avec ZEIT Online.

11. "Little Sun" - proposé par Veit Görner, directeur de l’association d’art Kestnergesellschaft

"Mon idée de l’année est le projet artistique à vocation sociale Little Sun. Il s’agit de lampes solaires conçues par Olafur Eliasson et Frederik Ottesen. Les circuits de distribution durables constituent l’aspect le plus abouti du projet. En effet, la vente de ces luminaires dans les pays occidentaux permet de soutenir la distribution dans les zones rurales d’Afrique. Cela permet non seulement de créer des emplois mais aussi d’encourager la formation, la sécurité, la santé et le commerce".  Veit Görner, directeur de l’association d’art Kestnergesellschaft à Hanovre

12. "Spritz" - proposé par Holm Friebe, directeur de la Zentralen Intelligenz Agentur

"On se doutait bien que l’avènement du numérique bouleverserait la lecture. Mais le fait que l’abandon de la page de texte classique au profit d’un flux stroboscopique de mots soit un atout sur les nouveaux terminaux mobiles m’a tout de même déconcerté – et pourtant, ça paraît logique. C’est pourquoi l’application Spritz est mon idée de l’année ; elle me permettra peut-être de lire enfin un livre jusqu’au bout." – Holm Friebe, auteur, chasseur de tendances, Zentrale Intelligenz Agentur

13. "Crowdpilot" - proposé par Kyle McDonald, artiste

"Crowdpilot de Lauren McCarthy est l’idée de l’année car c’est une plate-forme unique pour vivre sa vie. Des services comme Facebook et Twitter ont modifié notre manière d’interagir avec les autres au quotidien, et des outils de décision en crowdsourcing comme Crowdpilot ont le potentiel de modifier au moins autant notre comportement. Dans les prochaines années, j’espère que des applis similaires permettront de rendre la vie plus intéressante et de résoudre des problèmes jugés insurmontables jusqu’ici, et Crowdpilot est un premier pas dans ce sens."  – Kyle McDonald, artiste

14. "AquaOmnes" - proposé par Thomas Fauvel, consultant à Innovation IDF

"Sur terre, 97,5 % de l’eau est salée et seulement 3 % des 2,5 % d’eau douce est accessible pour nos usages ! Il existe une dizaine de technologies de dessalement, dont trois seulement se partagent 95 % de la production mondiale. Ces technologies ont en commun une forte consommation d’énergie (pression, chaleur), représentant 25 à 50 % du coût de l’eau dessalée. Le projet AquaOmnes® porté par la Société Adionics SAS est relatif à une technologie de rupture de dessalement d’eau, capable de démocratiser l’accès à l’eau dessalée, de façon pérenne et dans le respect de l’environnement. Cette technologie porte une approche inverse par rapport aux technologies actuelles. Plutôt que d’enlever l’eau de l’eau salée, elle enlève le sel de l’eau salée. En effet, mieux vaut déplacer 3 % de la matière, le sel, plutôt que de déplacer l’eau, représentant 97 % de la masse d’une eau de mer standard (36 g/L) ! Considéré à juste titre comme une approche biomimétique, le procédé utilise des techniques que la nature a développées depuis l’apparition de la vie dans une eau saumâtre il y a 3 milliards d’années. Avec AquaOmnes®, tout se passe à pression ambiante et avec très peu de chauffage." – Thomas Fauvel, consultant, Innovation IDF

 

15. "Loger des réfugiés en réhabilitant d’anciennes casernes" - proposé par Matthias Lilienthal, directeur du festival des théâtres du monde 2014

“J’ai une super idée. Il existe à Mannheim et Heidelberg des casernes désaffectées qui pourraient accueillir 70 000 personnes. Et il se trouve que... j'ai 70 000 amis Syriens. Mannheim a accueilli 70 000 Huguenots à la fin de la Guerre de Trente Ans. Les Syriens sont les Huguenots d'aujourd'hui." – Matthias Lilienthal, directeur du festival des théâtres du monde 2014

16. "Variations of Kapital" - proposé par Nasan Tur, artiste

"L’idée de l’année, c’est peut-être mon projet "Variations of Kapital", que vous pouvez découvrir sur cette vidéo. Il consiste à produire le plus grand nombre possible de variantes du mot capital. J’aime ce projet parce qu’il est critique et qu’il interroge le rôle du capital de même que celui de l’artiste, du marché de l’art et de l’art à proprement parler." – Nasan Tur, artiste

17. "Surveillance injustifiée" - proposé par Golan Levin, artiste

"Pour l’idée de l’année, je propose la "surveillance injustifiée" réalisée par la National Security Agency. Voici une liste des programmes connus de la NSA." – Golan Levin, artiste

18. "Power the Pott" - proposé par Sabine Himmelsbach, directrice du Haus für Elektronische Künste, Bâle

"J’aurais aimé proposer le projet "The Algae Opera" de Michael Burton et Michiko Nitta, mais il date de 2012. Une variante pourrait être "New organs of creation" réalisé en 2013. Ou alors "Power the Pott", du collectif artistique Reinigungsgesellschaft qui, à mon sens, allie de façon réussie des stratégies de développement durable, la participation active des visiteurs et une bonne dose d’humour. Il y aurait bien encore un autre projet, mais il est lui aussi de 2012 : "Ethnototanical Station" de Neighbourhood Satellites (Myriel Milisevic et Amy Franceschini). J’aimerais encore citer Sim Gishel de Karl Heinz Jeron, mais ce projet est sûrement déjà connu." – Sabine Himmelsbach, directrice du Haus für Elektronische Künste, Bâle

19. "Exposition Laws of Form" - proposé par Michael Riedel, artiste

"Merci de votre demande. Je me demande toutefois ce qui vous porte à croire qu’il pourrait être intéressant pour moi de "sauvegarder" mes idées chez vous ? D’autant plus que rien ne dit que les "idées de l’année" qui vous sont proposées arriveront effectivement jusqu’à votre disque dur et qu’elles ne seront pas filtrées en amont par une instance créative. J’imagine de quoi il s’agit mais malheureusement, je ne peux pas vous aider. Si vous décidez d’adopter une démarche plus volontariste, je vous recommande mon exposition qui se déroulera au Palais de Tokyo (Paris) à partir du 24 avril 2014. Ou alors l’exposition "Laws of Form" à la Galerie David Zwirner à Londres. Cela dit, il faudrait vous en faire une idée par vous-même."  Michael Riedel, artiste

20. "Ornithopter" - proposé par Laurence Rilly, rédactrice ARTE Creative

"En 2008, le DelFly Micro - 10 cm et 3,07 grammes - était enregistré par le Guiness comme étant le "plus petite objet volant équipé de caméras". Son grand frère vient d'éclore : un ornithoptère de 28 cm pour 16 grammes qui dispose de sa propre batterie, soit une autonomie de neuf minutes, et d'un algorithme qui lui permet d'identifier et d'éviter les obstacles. Cette "libellule" a été développée par l’université technique de Delft. Bien que ce produit soit encore loin de la commercialisation, ses potentialités réveillent les craintes, espoirs, discussions qu'engendrent les drones depuis quelques années." – Laurence Rilly, rédactrice ARTE Creative

Les idées de l’année 1-10: carburer au café, Edward Snowden et un blaireau twitteur...

Production vidéo : Martin Dunkelmann, Musique : https://soundcloud.com/akia. En coopération avec ZEIT Online.

Film Credits: Little sun: © Studio Olafur Eliasson; Sunlight Graffiti: Videographer: Tomas Gislason © 2012 Olafur Eliasson

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine