pkd_cover

Philip K. Dick trouble vos écrans !

Portrait de guillaume.arlen@arte.tv
ARTE Creative

Du documentaire au jeu vidéo, préparez-vous à plonger dans l’univers de Philip K. Dick en 2016. Et si toute réalité n’était que l’empreinte du virtuel ?

L’univers de Philip K. Dick est bien trop ambigu et onirique pour être seulement récité. ARTE s’est donc associé à Darjeeling et Nova Production pour lui donner corps et transformer ce que l’on pense en savoir en une expérience haletante, une aventure kaléidoscopique. C’est ainsi qu’est né un projet bimédia hors norme, combinant un documentaire TV, Les mondes de Philip K. Dick, et un nouveau jeu vidéo coproduit par ARTE, Californium.

Après avoir réussi le pari d’exalter l’histoire de la typographie via Type:Rider, jeu de plateforme sensible et poétique, ARTE mise à nouveau sur un jeu à l’univers graphique fort. C’est une plongée dans la banlieue de San Francisco des années 70, à Berkeley précisément. La ville est embaumée de couleurs chaudes et de tons ocres, faite de formes ambiguës qui ne semblent jamais définitives. Tout ça s’enchevêtre jusqu’à créer un monde fauve, halluciné et psychédélique. Vous parcourez cet espace comme au travers d’un sable mouvant, où tout se dérobe jusqu’à sembler n’être qu’une faille de la réalité. 

Pour paraphraser Philip K. Dick : si vous trouvez les anomalies dans votre environnement, vous découvrirez qu’il n’est qu’une simulation. Guidé par une entité mystérieuse, trouverez-vous ce qui se cache derrière les faux-semblants ?  
 

Liens :

Pour plus d'informations sur la sortie du jeu Californium, c'est par ici.
Pour en savoir plus à propos du documentaire Les mondes de Philip K. Dick, rendez-vous ici.

Pour en savoir plus sur I, Philip, le premier court-métrage français de fiction en vidéo 360° et en relief; c'est par ici.

Commentaires (0)