The puppet master

Que les marionnettes dansent : "Puppet master" de Joan Mora et Chema Blanco

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

Les façades médiatiques et les écrans digitaux envahissent l’espace. Dans la plupart des cas on peut regretter leur manque d’interactivité, quand ils ne sont pas tout bonnement, secrètement, contrôlés à distance. Leur contenu est géré et modifié sans que personne ne le remarque ou ne puisse intervenir. Avec "Puppet master", "Maître des marionnettes", l’approche est totalement différente...

Le projet de Joan Mora et Chema Blanco explore de nouvelles méthodes de communication et de nouvelles dynamiques en permettant au public de contrôler l’écran et d’organiser son contenu. Deux rôles sont établis : le maître et ses marionnettes. Le maître reste caché, mais il peut communiquer et interagir avec ceux que l’on nomme "les marionnettes" et qui se trouvent devant la façade médiatique. Il lui suffit de manipuler le contenu de l’écran à l’aide de son portable ou d’une tablette. Le maître a toute une série d’outils visuels et créatifs et d’effets à sa disposition pour entrainer les marionnettes dans une sorte de spectacle interactif et ludique. Le maître peut envoyer des messages d’amour à ses marionnettes sur grand écran, ou choisir de les faire suivre par des personnages de jeux vidéo ou encore de les cloner. Le maître peut s’adapter à la réaction des marionnettes et créer des situations et des scénarios uniques et personnalisés. C’est ainsi que se crée un système de communication entre l’espace privé et l’espace public où évoluent les marionnettes, qui s’unissent devant l’écran pour ensemble créer une partition.

Crédits pour la vidéo
© 2013 Amber Platform, durant l'évènement Connecting Cities à Istanbul
© 2013 Videospread, durant l'évènement Connecting Cities à Marseille, Caméra: Vincent Evrard
© 2013 Medialab-Prado, durant l'évènement Connecting Cities à Madrid

Liens
Connecting Cities
Joan Mora
Chema Blanco

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine