Atelier A - Stéphane Vigny

L'atelier A : Stéphane Vigny

Atelier A

Sur un parcours de sculptures, les alcoves en creux d'un poteau EDF en béton ont évoqué à Stéphane Vigny les ouvertures romanes. Percés ils éclairent le trivial matériau de leurs vitraux aux couleurs primaires : Sans Titre (Richard Lemieuvre), au détour d'un chemin de la Sarthe.

Rien n’est dit dans ce titre en clin d’œil équivoque, "Sans Titre (Richard Lemieuvre)". Ni le rattachement de l’œuvre à la déclinaison de la cité radieuse que le village voisin faillit devenir dans les années 20-30, et dont l’hypothèse anime le lieu ; ni les problématiques soulevées par la recherche d'une résolution de la forme, en accord, avec un contexte. Ce titre, c’est pour rire, signifiant du ton humoristique, de la légèreté, de l’envie de s’amuser du sculpteur dont le travail emprunte à la culture populaire ses objets et son second degré. Un ton que l’on retrouve dans "Carnac cellulaire" et dans ces pièces qui n’existent qu’en situation, objets utilitaires de métal et de fonte ou autres "choses" avec lesquelles Stéphane Vigny a grandi et vit, et qui réexistent autrement. Un travail sans intention de parler à tous qui, sans systématisme et souvent hors les murs, toujours invente et se réinvente, illustrant l’idée du sculpteur selon laquelle marcher en opposition sert parfois à construire un discours. 

Atelier A : Stéphane Vigny (version longue) 

• Le site de Stéphane Vigny

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine