Cyriak

Cyriak, le génie du gif

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

Depuis 9 ans, Cyriak Harris envahit le web de ses animations hypnotiques, drôles et surréalistes, visionnées des millions de fois sur la toile. Tracks a interviewé le motion designer de mèmes et de gifs et ARTE Creative en a profité pour découvrir l’artiste et son œuvre. 

Brighton, petite bourgade au sud de l’Angleterre. C’est ici que Cyriak Harris a grandi entre les premières salles de jeux vidéo, les vaches en plein air et les balbutiements d’internet. Univers bucolique et tranquille dans lequel il puise toute son imagination et sa créativité. Celles qui donneront naissance à ces animations vidéo psychotiques, effrayantes et entrainantes, précurseurs de la culture geek. Ces vidéos sont si singulières qu’elles surprennent même son auteur.

Dès le plus jeune âge, Cyriak est passionné par la technique du "cut-out" (technique de collages animés qui rythmaient les shows TV des comiques anglais dans les années 1980) et influencé par le "fractale" (motifs générés à l’infini par des algorithmes). Avec l’arrivée des logiciels d’illustration, d’animation et d’internet, il crée une passerelle entre l’analogique et le numérique en transformant des objets du réel en chimères numériques animées. Il dessine d’abord, colle et assemble des photographies et dessins sur le papier ; puis les numérise, ajoute des séquences vidéo et des illustrations. Autant d’images qu’il va manipuler, fusionner, dupliquer et animer au gré de son imagination pour obtenir un résultat tout à fait psychédélique. Dans la vidéo frénétique "Chimpnology" par exemple, on découvre des chimpanzés à la chaîne, en costard tapant sur des machines à écrire.

Animaux, corps humains, robots ou encore personnages de films et de jeux vidéo l’inspirent. Il démembre et transforme leur morphologie  pour en faire des monstres de Frankenstein. Pour créer du mouvement et animer ses chimères, il s’inspire notamment des dessins animés de son enfance, réalisés en stop motion et en pâte à modeler. Influencé par le jeu vidéo des années 1990, il compose ses propres musiques électroniques pour illustrer ses animations.

C’est la publication de la vidéo "Cows & cows & cows" qui a permis à Cyriak de devenir célèbre en 2008. Alors anonyme, il poste en ligne cette vidéo, et en quelques jours cette dernière fait le tour du monde en étant visionnée plusieurs millions de fois.

Dès lors, de nombreux artistes, marques et médias veulent travailler avec lui. Il réalise et crée notamment le clip "Ratchet" de Block Party, "Cirrus"  de  Bonobo ou encore "Putty Boy Strut" de Flying Lotus. Il arrive même que ses animations soient si fascinantes qu’elles prennent le dessus sur le produit/la marque /l’œuvre musicale qu’elles sont censés promouvoir.  On est fasciné par la frénésie, le surréalisme et la performance artistique de ce génie de l’animation, qui a su par son talent prendre une place importante dans l’art numérique et la culture web.

Pour encore plus de clips psychédéliques signés Cyriak :
• Malfunction
• Welcome to Kitty City
• Meow Mix

Sur ARTE + 7:
• Emission de Tracks du 30 mai 2015

Sur le même thème sur ARTE Creative :
• BiTS S02E24 : les animateurs français sont-ils des talents multiculturels ?
• ARTE Video Night

Vous êtes devenu fan ? Suivez Cyriak sur les réseaux:
• Reportage sur Cyriak par HuHa2
• Site officiel de Cyriak 
• Chaîne Youtube
• Cyriak sur Twitter 
• Cyriak sur Facebook

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine