Je code donc je suis!

The Future of Cinema #3

7 min

"Quel avenir pour le cinéma ?" C'est à cette question que répondent trois artistes contemporains dans ce deuxième volet de "The Future of Cinema". La série "The Future of Cinema“ est composée de sept films, sept rencontres avec des artistes, chercheurs et théoriciens qui exposent leur vision et pronostic sur l'avenir du cinéma. Quel est notre rapport à l'image aujourd'hui ? Comment la percevons-nous une fois diffusée sur un support personnalisé comme l'écran d'un ordinateur domestique ? Ces nouveaux modes de consommation vont-ils faire émerger une nouvelle esthétique?

Le premier film est un œuvre de Adham Faramawy, qui est né en 1981 à Dubai. Il a étudié à la Slade School of fine Art et à la Royal Acadamy de Londres. Adham Faramawy travaille avec le support vidéo, l'impression papier et des installations plastiques. Il travaille sur le thème de la vie en milieu urbain, les impacts des technologies sur les corps sont au centre de ses réflexions. Parmi ses projets récents : 'Bring your own beamer' (BYOB) à Venise, "Lucky PDF TV" pour les Frieze Projects, "Ruby" à la galerie Vela (2012), "The Red Mansion" au Royal Academy of Art (2012) et „Chimera Q.T.E.“ pour les Cell Projects de Londres (2013). Il a aussi écrit des textes comme "Leave the Ordinary Behind" pour une série de 5 épisodes sur l'art vidéo commandés par Rhizome.org et FACT dans la cadre du festival d'art contemporain de Liverpool. Adham Faramawy interroge la représentation de l'homme à travers un film et un fond d'écran interactif.

Téléchargez le programme ici (Windows) 
 

Téléchargez le programme ici (Mac) 
 

Performance: Aaron Harris
Program developer: Thomas Poeser
Soundtrack: Soda Plain
Originally commissioned by Legion-tv.com

Robert M. Ochshorn (*1987) est chercheur et spécialiste en informatique. Il s'intéresse plus particulièrement aux croisements entre médias et journalisme, l'électronique et la programmation ainsi que l'art visuel et acoustique. Il travaille avec Krzysztof Wodiczko au "Interrogative Design Group" du MIT. Il collabore aussi avec le réalisateur israélien Eyal Sivan sur le webdocumentaire "Montage interdit". Il est aussi partie prenante des groupes "Numm", "Camel" et "Truro" dont les activités sont axées sur l'art, la programmation et la musique. Robert Ochshorn code son autoportrait.

Cette vidéo contient des éléments au caractère sexuellement explicite, qui ne conviennent pas aux personnes âgées de moins de 16 ans. Pour la protection des mineurs, ce contenu sera accessible seulement de 23h-05h.

Lior Shamriz est né en 1978 à Ashkelon en Israël. C'est là qu'il découvre et s'initie au cinéma et à la musique. Son film auto-produit à tout petit budget "JAPAN JAPAN" (2006/7) a été montré dans plus d'une cinquantaine de festivals à travers le monde parmi lesquels : Locarno, Sarajevo et au Moma de New York dans le cadre de "New Directors, new Films". Son premier long métrage "Saturn returns" (2009) a fait l'ouverture du festival du film de Turin et a reçu en Allemagne le prix Max-Ophüls et le New Berlin Award. "Return Return", un travail conçu à base des scènes retravaillées et réagencées de "Saturn returns" a lui aussi trouvé sa place dans les festivals comme le „Form Expanded“ de Berlin. Ses films ont fait l'objet d'un hommage au Festival international du film de Thessalonique. Une mise en abyme de soi via le déroulement de son historique de navigation sur le web : "the Present of Cinema" de Lior Shamriz

Liens :
• Adham Faramawy
• Thomas Poeser 
• Soda Plain
• Legion TV
• Montage interdit
• RMO Zone
• Films de Lior Shamriz

Réactualisé le

29.05.2013

Vues

980

Commentaires

Ajouter un nouveau commentaire