Photos rebelles (11/13)

Photos rebelles (11/13) - Identité Skinheads

Portrait de guillaume.arlen@arte.tv
ARTE Creative

Dès ses 14 ans, Gavin Watson est devenu membre des skinheads de son quartier de Berkhamsted.

Avec son premier appareil photo en poche et pendant près de dix ans, il a photographié la culture Skinhead, en la dévoilant de l’intérieur, loin des stéréotypes.
Derrière les crânes rasés, les croix gammées et les coques en acier, ses photographies révèlent une culture bien plus complexe, avec ses codes, son style et son attitude qui ont marqué l’Angleterre de leur empreinte.

 Gavin Watson grandit dans une banlieue populaire du nord-ouest de Londres. A l’âge de 14 ans, au moment où il s’offre un appareil photo, il devient membre des skinheads de Wycombe. Pendant plus de dix ans, sa bande et lui sont de tous les concerts, de tous les rassemblements, de toutes les bagarres. Gavin collecte plusieurs milliers de clichés de cette époque, autant de témoignages rares sur la culture Skinhead si emblématique de l’Angleterre de Margaret Thatcher. Il publie Skins, mais aussi Raving 89 sur la culture des rave parties. 

Après une traversée du désert, il collabore aujourd'hui avec des magazines de mode ou des marques estampillées "skinheads" comme Doc Martens ou Levis.

- Une histoire photographique des contre-cultures -, écrite et réalisée par Marc-Aurèle Vecchione, produite par Résistance Films et ARTE France.​
#PhotosRebelles

Commentaires (0)

Les plus vues de la semaine