CACHEZ-MOI CE POULPE - HOKUSAI

Cachez-moi ce poulpe ! L’estampe érotique japonaise et le manga d'aujourd’hui.

Portrait de st-creative@arte.tv
ARTE Creative

Le shokushu et les étonnantes mutations de l’estampe érotique japonaise dans le manga d’aujourd’hui.

En 1814, Hokusai dessine "Le Rêve de la femme du pêcheur", une shunga (estampe érotique) dans laquelle deux pieuvres enlacent sensuellement une femme. L'auteur japonais était loin de s'imaginer que près de deux siècles plus tard, cette estampe donnerait lieu à l'une des déviances les plus étranges – mais aussi les plus populaires – au Japon : le shokushu. Soit le sexe à base de tentacules. Si l'industrie du porno nippon s'est plus ou moins positionnée sur cette niche "tentacle porn", certains ont littéralement bâti une carrière là-dessus. C'est notamment le cas de Toshio Maeda, pionnier du genre et auteur controversé du manga "Urotsukidoji", dans lequel des humain(e)s se font attaquer par des démons aussi tentaculaires que vicieux. Mais où ce fantasme si particulier trouve-t-il sa motivation ? D'aucuns y voient une signification métaphysique empreinte de shintoïsme. D'autres, un simple moyen de contourner un régime de censure japonais des plus puritains. Agnès Giard, journaliste et écrivaine spécialiste des questions de la sexualité au Japon, auteur du blog "Les 400 culs" sur Libération ; Jizzkov, journaliste du Tag Parfait ainsi que Julien Lada, journaliste pour Première nous aident à faire la lumière sur un phénomène culturel déconcertant.

Société de production créée en 2009, Bridges conçoit et produits des séries et des documentaires pour la télévision, des contenus pour le web et des films pour le cinéma.

Matthieu Rostac est un journaliste autodidacte qui travaille pour les magazines So Film, So Foot et Doolittle. Outre le cinéma et Paul Gascoigne, il est fasciné part toutes sortes de choses plus ou moins futiles : la culture digitale, les Lego, l'Ecosse, les chats, le soda et, bien évidemment, la culture japonaise.

Adrien Pavillard  est un réalisateur de 35 ans. Monteur et DA autodidacte pour la publicité et le documentaire, il commence son parcours de réalisateur dans le film viral et la bande annonce. Il pratique la course à pied et voue un culte à Philip K. Dick, mais c'est sa famille qu'il place au 1er plan.
"Cachez-moi ce Pouple !" est son 1er documentaire. Il ne mange désormais plus d'invertébrés marins.

A voir sur ARTE Creative :
Hokusai revisité, une collection de courts-métrages revisitant l'oeuvre d'Hokusai

• Le tsunami Hokusai, le street art et la publicité s'inspirent de l'oeuvre d'Hokusai

Exposition :
L'art de l'amour au temps des geishas 
 jusqu’au 15 février 2015
à la Pinacothèque de Paris

Ouvrages : 
Les histoires d'amour au Japon : Des mythes fondateurs aux fables contemporaines
d'Agnès Giard 
publié en 201 aux éditions Glénat

Dictionnaire de l'amour et du plaisir au Japon
d'Agnès Giard 
publié en 2008 aux éditions One shot

L'imaginaire érotique au Japon
d'Agnès Giard
publié en 2006 aux éditions Albin Michel