banniere_artecreative_vierge.jpg

Ploup

89 épisodes

Après une année 2016 difficile, l'humanité compte plus que jamais sur Ploup, modeste système de messagerie électronique instantanée, pour se simplifier la vie. Après une saison 1 en forme d'indice et une saison 2 qui confirme les craintes, il faut se rendre à l'évidence : l'humanité fait erreur.

Description

Ploup est une fiction courte humoristique et parodique entièrement constituée de conversations par chat.
Chaque épisode présente un dialogue entre deux nouveaux personnages plus ou moins ordinaires : discussions entre amis, rupture amoureuse, annonce de grossesse, inscription à un club plutôt particulier etc. Chaque semaine est consacrée à un thème décliné en série de 5 épisodes.

 

 

Les auteurs

La partie passionnante de la vie de Maxime Chamoux commence réellement en septembre 2001 lorsqu’il arrive à Paris pour intégrer l’élite hypokhâgneuse de la nation, conscient de ce que la philosophie métaphysique constitue la meilleure méthode pour perdre son pucelage. Jusqu’ici il s’était surtout borné à empêcher des avant-centres icaunais de marquer des buts avant d’aller rater leur vie dans un pavillon près de la rocade Auxerre-Sud et ma foi, il avait une bonne relance. Quelques jours plus tard s’écroulaient les Twin Towers, ce qui lui fit se dire que ça y est, il se passait enfin quelque chose. Il profita alors de cet élan pour plagier ses modèles (Christophe Barbier, Tocqueville, Toulouse-Lautrec) dans les pages du magazine VoxPop et publia quelques albums de musique populaire sous le nom de Toy Fight ou (Please) Don’t Blame Mexico, majoritairement téléchargés par des barbus célibataires à T-shirt ironique. Gaucher et pourtant ponctuel, il a énormément d’amis qui un jour s’apercevront qu’ils ne le méritent pas. D’ailleurs si on lui demandait de noter sa vie jusqu’ici, il répondrait sans hésiter 16,5. Pas étonnant pour quelqu’un qui aime parler de lui à la troisième personne.

Fruit de l'improbable succession de plus de 5000 coïts d'homo sapiens répartis sur environ 150 000 ans, Sylvain Gouverneur avait à peu près autant de chances de devoir écrire sa biographie que de séduire Nathalie Portman. L'enfance est heureuse, il a une mobylette MBK, joue au football et roule des patins à Marion Bello, passons. Ayant brillamment réussi à échapper aux multiples tueurs en série de sa région natale mais ne souhaitant pas trop tenter le diable tout de même, il quitte la Lorraine à 20 ans pour tenter sa chance à Paris, enfin, à Evry mais c'est pareil, on lui a dit. On lui a menti, ça n'est pas pareil. Dès 1995 (l'année, pas le groupe), il commence à écrire des lettres à des gens ou des banquiers et puis tout s'accélère en 1998 quand il se lance dans les recommandés. Des lors c'est l'irrésistible ascension : il s'essaie à l'écriture de chèques, un gros succès puisque, à ce jour, tous ont été acceptés sans rechigner. Accessoirement, il finit un roman, Les Clavicules de Camille, dont un bon dixième connaît l'honneur d'une publication en revue littéraire, quelques nouvelles (désormais anciennes) et une dizaine de milliers de tweets, réalise un court métrage (À l'ouest), enregistre deux EP d'indie pop au sein d'un groupe de jeunes, fait des bavettes à l'échalote (ce midi) et gagne sa vie en faisant l'ingénieur réseau (il faut bien faire quelque chose).  Au quotidien, Sylvain Gouverneur est muni d'une femme et d'un enfant. Il a finalement du écrire sa bio. Comme quoi tout n'est peut être pas foutu avec Nathalie Portman.

Fiche technique

Auteurs/Autoren: Maxime Chamoux et Sylvain Gouverneur
Production/Produktion: La Blogothèque